AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]

Aller en bas 
AuteurMessage
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 2:30

Comme une odeur de charogne.

http://www.deezer.com/listen-2658032

La soirée avait pourtant bien débuté. Quartier des plaisirs, il était toujours bon d'être la bas, c'était assurément le meilleur moyen de trouver de bonnes choses. Que ce soit simplement pour se reposer, pour s'amuser, ou bien, se pervertir bien sûr ! Enfin, nous n'allons pas vous parler de tout les recoins à pute, des bars, des boites de nuit, et j'en passe des meilleurs, sinon, on va pas être couchés ! (Comment ça toute façon tu sera pas couché ? è_é). Breef, le jeune homme n'était pas là pour l'amusement en verité, il était là pour surveiller quelque peu Chika, la sœur de son meilleur ami, vous n'avez pas oubliés j'espère ?! Bref, ce n'était pas vraiment qu'il la suivait à la trace non, disons qu'il essayait, en dehors de Man'Zou, de toujours être dans le même coins qu'elle, a quelques pas, histoire de ne pas la perdre de vue et d'éviter problèmes s'il y avait. Donc, elle aux source, lui trainait autours, faisant semblant de s'intéresser aux boutiques... mais alors qu'il allait visiter une autre, il se fit aborder par deux gonzesses, bien roulés, bien sapés, en clair, deux bonasses ! Je vous jure, un jours, elles le perdraient...

Bref, alors qu'il se faisait asticoter, et qu'elles l'amenaient de plus en plus vers un coins sombre et qu'ils discutaient calmement, Chika, se faisait abordé par dix mecs enragés, qui voulait tout, sauf d'une discutions amicale autours d'un café. Mais revenons à notre héros, ce n'est pas à nous de décrire ce qui se passa entre eux. Recentrons nous sur la ruelle sombre, par cette heure tardive, auquel trois personnes avaient empruntés la discrétion.

«Ah mais c'payant genre ! T'as cru j'allai aux putes toi ?! Mais vous êtes dingues ! J'ai pas de thunes là en plus les filles.. »

Ouai, avouons pour le coup que le dernier arguments semble plus juste que le premier. Arrêtons les conneries. Un cri s'élève. Il reconnaitrait la voix entre mille. Ce n'était pas un cris de détresse ou encore de crainte, non, plutôt, quelqu'un qui peste, ou encore, comme dirait les accrocs à l'ordinateur, le cris de quelqu'un qui « rage ». Les deux femmes devant lui, purent apercevoir le changement. Son oeil, autrefois pétillant, alliait maintenant le teint mate, et la froideur du métal? Dur, voilà l'adjectif qui conviendrait parfaitement au regard qu'il leur lança. Alors qu'elles lui bloquaient le chemin, une voix claqua, ni tendre, ni attentionnée.

« Dégagez de mon chemin, et vite, ou j'vous bute. »

S'écartant vivement, elles pestèrent contre l'homme qui partait en courant vers les rues principales. Mais il était déjà loin. Le seul soucis, c'est qu'il ne savait pas ou se trouvait la petite sœur de genji. Putain de merde ! Là, il l'avait vraiment mauvais, d'autant que le tireur n'avait pas le temps de s'en allumer une, de clope. Il du se diriger à l'odeur, et surtout, a la vue des cadavre éparpillés. Il remarqua la jeune fille, courant, dont plusieurs agresseurs allaient bientôt l'atteindre. Ils était cinq, c'était largement jouable, très largement.

Il s'élança, montant sur un balcon en sautant, se propulsant sur celui du second étage de la bâtisse d'à côté, et ainsi de suite, avant d'atteindre un toi assez petit, presque à la hauteurs de la jeune fille, la dépassant même un peu. Sautant alors, il se rattrapa dans des sacs poubelles (moins classe, je sais _u), se relavant instantanément. Alors qu'elle bifurquait vers une petites rues, qui se trouvait être la sienne, deux de ses agresseurs allaient bientôt la toucher. Deux grands bruits. Comme des claquements dans le calme de la nuit. Deux coups de feu. Et une voix qui s'élève.

« Tsss... Cinq contre une jeune fille... Surtout elle... Les gars, j'ai une profonde envie de vous buter, et lentement!"

Et à en voir les deux hommes a terre, transpercés de deux balles en plein front, ce n'était pas un plaisantin. Alors, elle le vit. Un homme en habillé de noir. Un baggy, un sweat ouvert, sans tee-shirt. Seul ressortait réellement les deux bandes blanches du haut, son bandeau et son bandeau, qui étaient eux, d'une couleur blanche. Elle avait largement de quoi l'esquiver, et pourtant, lorsqu'elle vit les deux berretas, je crois que toute envie de s'enfuir s'instaura en elle.

Il la regarde, l'air placide. Lui tendant un pistolet.

« Je suppose que tu sais t'en servir. »

Toisant la bande. Il enleva le haut de son sweat. Et fit claquer le gun, verifiant qu'une balle se trouvait bien dans le canon.


Dernière édition par Siegfried Oslow le Mar 8 Juin - 7:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 3:43




Les sources chaudes quoi de mieux pour se détendre, de plus lorsqu’il n’y avait personne. Autant dire que c’était d’un pied total pour l’albinos. Une douce fumée chaude sortait et embaumait la salle, la source était entouré d’un magnifique jardin japonais zen. Chikara était installé contre les cailloux, sa tasse de thé vert à côté d’elle, la tête vers le ciel étoilé, les yeux fermés. Il n’y avait aucuns bruits, tout était paisible jusqu’au moment où il y eut un remous et que l’eau se teinta de rouge. Sa peau s’était écorché à l’un des cailloux de la source au moment où un type débarqué de nulle part avait entreprit de noyer la jeune demoiselle. Impression d’étouffement, il ne fallait pas paniquer c’est alors qu’elle entoura de ses jambes la taille de l’homme pour le faire passer sous l’eau et inverser les rôles. Elle se releva et mit une droite assez fort dans le nez de l’agresseur déboussolé ce qui lui laissa le temps de récupérer son katana et, en un éclair foudroyant le torse de celui fut lacéré en deux. Il n’avait pas de chance si Chikara ne négligeait pas une chose c’était bien le tranchant de sa lame, de plus malgré son apparence de jeune fille sans défense elle cachait très bien son jeu et était une tueuse hors paire. A la suite du cri de douleur du type elle entendit des bruits de pas courir dans sa direction. Au vu du bruit ils devaient être une dizaine. Mais qu’est ce que ces types lui voulaient au juste ? Elle sortit de l’eau en vitesse et pris une serviette qu’elle mit autour de sa poitrine, ce ne serait pas pratique pour se battre mais elle ferait avec, il le fallait bien. Elle trouva à terre un morceau de bois qu’elle utilisa comme épingle pour faire tenir un peu plus ce qui lui servait de vêtement et jeta un dernier coup d’œil au macchabé dans la source. Elle le connaissait. Alors c’était eux… Ils revenaient à la charge.

« Putain de clan ennemi à la con » commença-t-elle à pester tout en escaladant la clôture en bois avec son arme.

Heureusement que dans la petite ruelle où elle était tombée il n’y avait personne, sinon cette personne aurait eut une vue imprenable sur ce que certains mal- éduqués appellent « chatte ».Bon il n’aurait pas gardé la vue bien longtemps mais ceci est une autre histoire. Le sang de la jeune fille bouillait en elle, dans tout son être. La bête pointait le bout de son nez, ca y est ils l’avaient énervée. Chose qu’il ne fallait jamais faire sous peine de diverses tortures voir de mort. Elle s’était installée contre le mur en face de la clôture attendant ses agresseurs, oui elle aurait du fuir, mais elle ne pouvait pas, elle devait se venger quitte à mourir. Ils avaient tué les personnes qu’elle aimait par sa faute. Alors elle se devait de les venger. Il lui manquait à ce moment là une clope qui serait volontiers passé mais trêve de plaisanterie, elle les avait en vue, il était en train d’avancer vers elle.

Chikara en tua deux d’affilé mais il en restait encore huit si elle avait bien compté. Elle hurla de rage et les hommes se ruèrent vers la tabassant. Un coup de couteau dans le bras puis elle esquiva les autres en se protégeant avec son katana dont on pouvait entendre le tintement de la lame contre les autres armes. Lorsqu’elle put elle trouva une issue et commença à courir du plus vite qu’elle put, il fallait que ces mecs arrivent petite quantité par petite quantité, c’était la seule chance si elle voulait s’en sortir indemne. L’un avait jugé bon de monter par le toit et lui sauta dessus. Bilan son corps fut projeté contre le mur et il la plaqua contre celui –ci. Les autres allaient les rattraper il ne fallait pas mais il la bloquait, elle ne pouvait faire quasiment aucuns mouvements. C’est alors qu’il tira la langue comme un gros pervers et s’amusa à lui peloter la poitrine. Là il avait signé son arrêt de mort, un coup de genou bien placé et une décapitation voilà la peine du jeune inconscient. Plus que 7 mais elle en voyait deux autres approcher, résultat pour eux leurs boyaux se retrouva par terre et ils devraient vite trouver un chirurgien pour les recoudre ou leur mort serait prévue sous peu. Les autres la rattrapèrent aussi bien vite elle ne savait plus quoi faire, elle avait mal et était essoufflée, malgré tout elle continua de courir poussant à bout ses forces mais elle n’avait pas prévu un gros imprévu : une impasse. Bon ok là c’était vraiment la fin, elle allait crever, ils étaient encore trop alors qu’elle n’en pouvait plus et qu’elle commençait à ne plus pouvoir tenir debout. Elle se plaqua contre le mur, se laissant glisser, baissant la tête et attendant sa fin tout en expirant lentement lorsque soudain, débarqué de nulle part elle entendit deux coups de feu. Ces balles lui étaient-elles destinées ? Elle regardait son corps qui n’avait aucunes marques de balle.non, mais alors… Elle releva la tête et aperçut un homme tout en noir avec deux bandes blanches au niveau des mains et… deux berettas…. Elle était sauvée, elle le connaissait.

« Tsss... Cinq contre une jeune fille... Surtout elle... Les gars, j'ai une profonde envie de vous buter, et lentement!"

Il lui tendit son sweat qu’elle enfila et il lui demanda si elle se savait se servir d’une arme tout en lui en tendant une. La question ne se posait pas, bien sûr qu’elle le savait. D’une part son frère Genji lui avait appris et de deux au lycée il y avait des cours de tirs. Certes elle n’était pas aussi forte que Siegfried qu’elle reconnu à ses armes et son bandeau à l’œil, mais elle s’en sortait la petite. Du peu de force qui lui restait, elle exécuta l’un de ses agresseurs. Mais épuisés elle laissa tomber l’arme sur ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 4:17

« I'm Fucking Hungry ! »

Bande de salauds suicidaires, vous l'avez vraiment mit en colère. Je ne vous parle pas du petit énervement passager, qui se produit lorsqu'une petite chose, comme ne plus avoir de café le matin, se produit. Non, je vous parle de la colère la vrai, la tenace. Chez Sieg', cela se manifestait par une envie de tuer sans précédant, une sorte de folie passagère, qui trouverais équivalent chez le berserker. La jeune fille enfila le sweat qu'il lui tendait, tandis que d'une balle, elle exécuta un homme... Bon, au moins, elle savait se servir d'une arme, c'était pas trop mal. Il allait falloir qu'ils discutent, tout les deux. C'était même pas mal urgent. Mais l'urgence en ce moment même, c'était les deux hommes armés de katanas, qui ne semblait nullement impressionnés par son pistolet. C'était plutôt embêtant tout de même. Il entendit un petit bruit, et se retourna, voyant la jeune fille s'écrouler, le pistolet entre ses cuisses. Wouach ! Non, il ne devait surtout pas penser à cela. Tenant toujours en joue ses adversaire, il essaya de savoir si elle était toujours vivante, d'une distance approximative de deux mètres. Tout allait bien, on pouvait remarqué le mouvement de sa poitrine s'agiter au rythme de son souffle.

Il entendit des bruits de pas, alors que quatre hommes se joignaient à la danse. Deux avaient des schlass, tandis que les deux derniers, portaient des battes de base balle en métal. Ouai, bah pour le coup, cela ne gênait en rien Siegfried, qui savait autant se servir de son arme à distance qu'a moyenne ou courte portée. Un sourire arrogant sur le visage, alors qu'il tire la langue a ses adversaire, un gros fuck en étendard, sur sa main de libre. Le jeune homme se retourna rapidement, récupérant son autre pistolet des mains de la jeune fille, qui n'en pouvait plus (tu m'étonne gros !)...

« Vous auriez mieux fait de ne pas vous en approchez... Je suis le juge, les jurée et le bourreau... Sentence ? La mort ! »

Un balais morbide et sanglant se mit alors en branle. Courant vers eux, deux détonations partir, alors que deux hommes mourrait dans un gargouillis, une balle dans la carotide. S'approchant encore, il en immobilisa un troisième d'une balle dans l'artère fémorale, tout en esquivant un coup de katana en se propulsant vers l'avant grâce a une roulade, a présent derrière l'homme, et sans se retourner, lui fit exploser la cervelle, qui se répandit sur le sol. Tas de déchets exécuté à la perfection. Dans son dos, le tatouage, effectué par un maître dans cet art, semblait prendre vie, les diffèrent symboles pouvaient presque raconter leur histoire grâce aux mouvements de Lucky Shoot.
Une batte de base ball termina sa course contre son abdomen, alors que simultanément, un coup de feu partit, cueillant l'homme sous le plexus solaire, s'enfonçant sans problème dans la chaire rosée.
Posant un genoux a terre, un homme pourvu d'un couteau eut la mauvaise idée de penser qu'il était diminué. Sans bouger, alors qu'il levait son couteau pour le planter, Sieg' tira, et sa balle éclata la rate du Yakusas.

Terminant rapidement, d'une danse toujours aussi parfaite, les hommes restant, s'arrangeant pour passer derrière eux et de les exécuter grâce a une balle en plein nuque, il ne s'arrêta que lorsque tout le monde fut mort. Essoufflé, le souffle même quasi coupé a cause du coups de batte. Siegfried se dirigea vers la jeune femme, lui demandant assez « tendrement ».

« Sa va ? Ou est-que tu es blessée ? »

Alors que dans une nouvelle détonation, et sans regarder le mafieux, il exécuta le dernier survivant, qui était lui touché a la cuisse. Il se baissa, son visage a la hauteur du siens, enlevant son bandana, qui pourrait servir de garrot.
Maintenant elle pouvait se poser la question à trente mille, mais qu'est-ce qu'il foutait la ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 5:00

Ce dernier effort lui avait couté son souffle qu’elle eut du mal à reprendre. Exténuée après cette courses éreintante elle se calmait, mais s’en voulait de laisser Sieg’ s’occuper de ses cons tout seul, elle était encore énervée et si son corps était encore en état elle l’aurait aidé mais là… En parlant de Siegfried…. Ça faisait deux ans qu’elle ne l’avait plus vu et il débarquait de nulle part comme ça mais sérieux la question était : qu’est ce qu’il foutait là ? C’était pas pour la déranger mais tout de même elle se questionnait. Etait-il là par hasard ou était-un coup de son frère bien aimé ?

Siegfried récupéra ensuite le pistolet de ses mains, frôlant ses cuisses et dévoilant un peu plus son anatomie. Puis il repartit à la charge des bruits de balles se firent entendre, elle leva les yeux, sérieusement il se débrouillait comme un dieu avec ses armes et l’espace d’un instant la jeune fille se demanda si il se servait d’autre chose aussi bien que son arme. Ouais ok c’était pas vraiment le moment d’y penser mais elle n’y pouvait rien c’était dans sa nature rien d’autre… les hommes tombaient les uns après les autres tandis que le beau borgne sortit une phrase des plus mignonnes au goût de Chikara.

« Vous auriez mieux fait de ne pas vous en approchez... Je suis le juge, les jurées et le bourreau... Sentence ? La mort ! »

Ce genre de phrase annonçait déjà la couleur… ils allaient tous crever. Elle releva la tête pour assister au spectacle qui valait vraiment la peine d’être regarder. Les agresseurs de la jeune albinos n’avait pas fait long feu autant lorsque c’était elle qui s’était battue que lorsque Siegfried était entré dans la danse. En parlant de danse la sienne était parfaite pour l’extermination de ses connards lâches. Une fois le boulot fini il s’approcha doucement d’elle, avant d’abattre un dernier type qui n’était pas encore mort et lui demanda avec une voix tout à fait différente de la précédente.

« Sa va ? Ou est-que tu es blessée ? »

Chikara se releva alors avec un peu de mal en s’appuyant contre le mur ce qui eut pour effet de faire malencontreusement ( j’ti jure c’tait pas fait exprès) tomber la serviette blanche qui était à présent tachée de sang.

« Ouais ca va on fait allé, j’suis un peu blessée au bras… Juste deux questions : Qu’est ce que tu foutais là ? Et… T’aurais pas une clope par hasard ? »

Le « on fait aller » sonnait un peu faux lorsqu’on voyait l’état de l’adolescente, de plus sa « petite » blessure au bras devait mesurer une quinzaine de centimètre et à vu d’œil deux centimètres de profondeur, autrement dit, ça pissait le sang.

« Désolé pour ton sweat ! » Elle le dézippa un peu de façon à mieux voir la plaie qu’elle avait jaugée durant sa course, et laissa tomber un morceau de tissu qui était à présent retenu par son sein droit, cachant son téton. « Bordel ça fait mal !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 5:24

La frustration de la jeune fille était tout a fait compréhensible, bien que cela n'était pas très raisonnable de sa part de s'exciter ainsi, c'était adorable. Oui, il avait des goûts étranges, le mignon côtoyait souvent le morbide, ou le sanglant, voir l'étrange aussi. Mais passons les goût et couleurs du jeune homme. Quoi que, c'était d'actualité, puisque la jeune fille, d'un mouvement pour s'appuyer contre le mur, avait fait tomber sa serviette... Sang froid mon p'tit, sang froooid ! Il ne restait plus que le sweat sur sa frêle silhouette, et lui était torse nue. En d'autre circonstances, et en autres lieux, cela aurait pu être très... hum... sexe, si, par exemple, plus de huit cadavres ne trainaient pas sur le sol, qu'elle n'était pas blessée, et que son torse ainsi qu'une partie de son visage n'était pas maculé de sang (qui n'était pas siens d'ailleurs). Quoi que, si cela n'avait pas été la petite sœur de son frère d'arme, il l'aurait bien pris là, tout de suite, à même le béton. Enfin, je m'égare. Il sourit une dernière fois a la jeune fille, sourire qui se voulait chaleureux, alors que le sang qui peignait son corps le rendait quasi sauvage. La jeune femme lui répondit, avec difficulté.


« Ouais ca va on fait allé, j’suis un peu blessée au bras… Juste deux questions : Qu’est ce que tu foutais là ? Et… T’aurais pas une clope par hasard ? »

Un dernier sourire, alors qu'il désigne la poche arrière de son baggy, en lui montrant,disons le franchement, son cul. Sieg' lui dit un peu gêné.

« Heu, chope mes clopes dans la poches arrières, j'ai pas envie de pourrir mon paquet, j'ai du sang de pourris sur les doigts. Sort moi une clope aussi, tu trouveras le briquet à l'interieur. »

Elle lui tendit une cigarette, qu'il attrapa, avant qu'elle ne se serve, allumant leurs deux cigarettes simultanément. Puis il continua sur un air qui paraissait presque innocent, mais que devait bien connaître Chika', pour l'utiliser fréquemment.

« Bwarf, disons que... Je passais dans le coins ? ! »

Il se gratta l'arrière du crâne, avant de redevenir sérieux dès que la sœur de Genji ne lui montre sa plaie. ET MERDE ! Elle était sacrément blessée ! Délicatement, sans mouvement brusque, et avec le maximum de sang froid (parce que la sérieux, si c'pas du « azy prends moi là », je m'y connais pas !), en évitant le maximum de frottement, il lui enleva le vêtement. Bon tant pis pour le sweat hein... (OUAI CONNARD ! SA SE VOIT QUE C'PAS LE TIENS! è__é 150 euros CE PUTAIN DE SWEAT ! Les nerfs !), donc je disais, tant pis pour le sweat, il le sacrifiait pour la bonne cause.

« Idiote ! C'pas grave ça ! Bon, j'vais te faire un garrot, mais après, on file a l'infirmerie, faut que je te recouse tout ça ! »

La rassura-t-il en un énième sourire charmeur. Déchirant la manche sur toute sa longueur, et l'enlevant du gros du sweat, il tendit le bandeau a Chika'.

« Mort la dedans, sa risque de faire mal...Désolé »

Lucky Shoot entreprit alors de lui faire un garrot. Appuyant sur le muscle pour repérer la zone qui stopperait l 'hémorragie au plus gros, Sieg' l'entoura des reste de son haut (T-T), serrant assez fort pour que cela arrête le sang qui coulait. Là, il se rendit compte qu'elle était nue. Et merde de merde de chiotte ! Qui c'est qui allait s'occuper de sa frustation après ? u_u. Brrref, délicatement, sans mouvement brusque et d'un calme olympien, Sieg' remit la serviette à la jeune fille, et enfila la sweat à l'un de ses bras, la laissant se débrouiller pour le rete... Il était pas sa nounou non plus !

« Je suppose que tu n'es pas en état de marcher...? »

Putain, il allait encore devoir se bouger le cul... Et merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 6:00

Hummm une bonne clope ça c’était le pied, même si elle savait l’effet qu’entrainerait la nicotine sur son corps alors qu’elle avait perdu pas mal de sang il faut l’avouer. En prenant le paquet Chikara ne se gêna pas pour peloter délicatement les fesses de Siegfried. Pour sa défense le rouquin n’avait qu’à pas tendre une aussi grosse perche (esprit mal tourné sort de ce corps s’il te plait au moins pour ce post é_è). Puis elle entendit la réponse à sa première question.

« Non mais sérieux parce que j’ai 17 ans tu me prends pour une conne ? Réponds-moi Sieg’ ! » C’est mots étaient tous naturellement sorti de la bouche de la jeune fille, il faut dire que si ce n’était pas du foutage qu’est ce que ca pouvait être d’autre. Elle avait trop dit cette réponse pour le croire lui, qui faisait partit du même monde qu’elle. Puis le jeune homme découvrit sa plaie.

« Idiote ! C'pas grave ça ! Bon, j'vais te faire un garrot, mais après, on file a l'infirmerie, faut que je te recouse tout ça ! »

Il déchira donc la manche du sweat qu’il avait retiré à Chikara, apparemment dans l’action il n’avait pas du se souvenir qu’elle ne portait rien en dessous (ou pas ? xD). Il lui dit de mordre dans des morceaux du sweat ce qu’elle fit avec force sous la douleur que le procurait la confection du garrot. Il n’y allait pas de main morte le salaud, il appuyait bien comme il le fallait. Mais, quand qu’il en soit grâce à ça l’hémorragie c’était un petit peu stoppé. Quand au fait qu’il lui avait dit qu’ils devraient faire un tour par l’infirmerie… elle ne répondit rien. Elle n’avait pas envie d’y aller mais en même temps vu la balafre… Quoique… elle lâcha le morceau de tissu entre ses dents et commença à parler d’une voix un peu faiblarde.

« Et si à la place de ça on allait à la pharmacie de garde du coin, des points et du désinfectant suffiront, j’irai à l’infirmerie demain au pire non ? »

A ce moment lorsque Siegried la regarda il dû se rendre compte qu’elle était nu. Personnellement elle n’était pas gênée de la situation en plus elle était redevable, il lui avait sauvé la vie, alors qu’il la voit nue ou pas…. Il lui tendit tout de même le sweat qu’elle enfila en faisant à son bras blessé, elle le bougea d’ailleurs dans un soupir.

« Je suppose que tu n'es pas en état de marcher...? »

« Non t’inquiète je me débrouiller, j’peux marcher… » À peine eut-elle finit sa phrase que ses jambes décidèrent de la lâcher. Pas très convaincante sa phrase du coup… elle tomba donc directement sur le torse du jeune homme, mains en avant, sa poitrine avantageuse s’appuyant contre celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 6:41

http://www.deezer.com/listen-5932539

Il tira une latte sur la cigarette, recrachant doucement la fumée en levant la tête vers le ciel à présent étoilé. Le gros du nuage qui obscurcissait la voûte stellaire avait disparut, un peu comme le groupe, et le tonnerre qui avait couvert le bruit de ses balles, était à présent loin, même si les échos étaient toujours audible. Rapidité de la lumière contre lenteur du son, sur fond d'imperfection humaine. Rapidité semblable au temps de réaction de la jeune fille à ses dires.

« Non mais sérieux parce que j’ai 17 ans tu me prends pour une conne ? Réponds-moi Sieg’ ! »

Aaaah, merde, il pouvait décemment pas lui dire que son frère voulait la couver, cela jetterait un gros froid dans leur relations, ainsi que celle que la jeune fille entretenait avec son frangin..; Siegfried était sûre qu'elle prendrait cela comme une incapacité à reconnaître ses propres capacités justement, alors qu'enfaite, son frère n'était qu'un gros angoissé de la vie dès qu'il s'agissait de sa sœur. Il avait un caractère de « frère poule », quand même. Mais bon, grâce a lui, le jeune homme allait pouvoir avancer dans son domaine, et pourrait protéger une jeune femme qu'il avait toujours apprécie... Jeune femme qui ne cessait (volontairement ou non) de le tenter. Sieg' aurait bien mordu à l'hameçon, mais il ne le pouvait tout simplement pas ! Genji était son meilleur mai, c'était impossible que le brun lui fasse cela ! Et puis surtout, subir les foudres du frère de chika' n'était pas appréciable, surtout vu la nature de leur relation.

« On en discutera quand j'aurais fini de te soigner tu veux ? A chaque chose son temps ! »

Bref, il éluda de manière correcte la question de la demoiselle... Avant de la voir tomber directement vers lui ! Ayant a pein le temps d'ouvrir les bras que la poitrine de la jeune fille tomba en contact avec son torse, sa tête sur son épaule. Elle pouvait marcher, c'est ça, on va passer cette option ! Attrapant le haut de sa cuisse, il dût encore résister a la tentation, car pour effectuer cette manœuvre en douceur, Lucky Shoot était obligé de poser sa main à moitié sur les fesses rebondies de la jeune femme au corps tentateur.

« on va dire que ça me fais plaisir, et que j'insiste, ça te dis ? »

Sourire agréable, alors que son ton était mi figue mi raisin (en gros, a moitié amusé et à moitié sérieux). Se dirigeant vers la ville, il préféra passer par les petites rue ! Parce que bon, il n'était pas vraiment discret là ! Arrivant à destination (une petite pharmacie de quartier), Sieg' se heurta a la porte fermée. Bon, premier point, ne me demandez pas, avec son sen de l'orientation des plus douteux, comment il avait fait pour trouver la boutique, j'en sais rien ! Lâchant délicatement Chika' d'une de ses mains, les jambes de la demoiselle reposèrent le sol, alors que d'une balle, il fit sauter la serrure.

Il déposa celle-ci sur le comptoir, ses épaule était à présent à la hauteur de son crâne. D'abords, il allait chercher du désinfectant, du fil, des aiguilles, un anti-douleur, quelques compresses. Puis, Sieg se nettoya les mains, jusqu'au coude, alors que le reste de son corps avait d'ors et déjà une teinte rougeâtre, avant de déposer un peu du liquide froid sur la plaie de la jeune fille, à l'aide d'une compresse.

« Bon, je vais faire ce que je peux. »

Il lui tendit un verre d'eau avec l'anti-douleur.

« Sa atténuera un peu le tout, quand je vais devoir te recoudre. »

En attendant qu'elle ne prenne le médicament et qu'il fasse effet, le jeune homme sauta un peu, déposant ses fesses près de celle de chika.

« Maintenant, je suis tout à toi ! »

Il aurait peut-être pas du dire ça, oui, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 7:28

Sérieusement, elle se sentait assez conne suite à sa chute incontrôlée, qui lui fit tomber sa cancerette de la bouche d’ailleurs. Mais il fallait avouer que le torse du jeune homme était plutôt agréable et bien sculpté. Au vu des difficultés que la jeune femme avait pour marcher, ouais ok elle tenait carrément plus debout, Siegfried agit comme un gentleman en la prenant aux bras avec délicatesse. Il lui fit un sourire tout en se dirigeant vers la ville, utilisant les petites rues qui n’étaient pas fréquentées. Il faut dire que s’il était passé par les grandes rues ils auraient étaient remarqué de suite ! Chikara pendant ce trajet en profitant pour poser sa tête contre son épaule pour se reposer un instant. La bagarre et la blessure l’ayant légèrement, si je puis dire, fatiguée. Plusieurs minutes plus tard ils arrivèrent devant une pharmacie, porte close. OK déjà ça c’était fait, il faudrait rentrer par effraction, génial. Mais au point où ils en étaient, Chikara se dit que pour une de plus ça n’allait pas changer grand-chose à la donne.

Il lâcha délicatement Chikara qui peina un peu pour tenir sur ses jambes mais qui réussit tout de même. Décidément comme moyen de défoncer une porte ce n’était pas ce qu’il y avait de plus discret mais c’était efficace…comme quoi, la brutalité avait ses avantages…. Il reprit ensuite la jeune femme dans ses bras pour la déposer sur le comptoir de la petite pharmacie, puis commença à farfouiller pour trouver aiguilles, tranquillisants, fil et désinfectant. Ceci trouvé il parti se désinfecter les mains jusqu’à la fin de ses avants bras. On aurait presque pu croire qu’il était apprenti médecin. En revenant devant elle il la mit en garde.

« Bon, je vais faire ce que je peux. » Au moins cela avait le mérite d’être clair « Ca atténuera un peu le tout, quand je vais devoir te recoudre. » Continua-t-il en lui tendant le verre avec le tranquillisant. Cette chirurgie de fortune promettait… Mais ils savaient tous deux qu’ils ne pourraient faire autrement s’ils voulaient éviter l’infirmerie de Man’zen mais aussi les questions du à cette plaie peu banale.

Le médicament bu d’une traite par Chikara qui fit une légère grimace à cause du goût, il fallait maintenant attendre qu’il fasse effet, s’il faisait réellement effet…. Pour patienter Siegfried s’installa près de la jeune fille en sautant le cul sur le comptoir et en disant :

« Maintenant, je suis tout à toi ! »

Le jeune homme ne semblait pas se rendre compte de ce qu’il venait de dire à la belle albinos, belle albinos qui plus est en manque… Et oui il en fallait beaucoup pour calmer la libido de notre chère demoiselle, surtout lorsque la personne en face, fille ou garçon peu importe, était à son goût. Bien qu’elle savait qu’il était le meilleur ami de son frère qu’elle chérissait tant elle ne put faire face à une pulsion aussi soudaine que passionnée et embrassa tendrement le rouquin en se rapprochant de lui et lorsqu’elle eut finit elle le regarda dans les yeux, ne s’éloignant pas de son visage.

« Considère ça comme un remerciement, ou le début d’un remerciement… à toi de voir… » Oui clairement, elle l’allumait et ne s’en cachait pas. Et alors ? Elle le trouvait vraiment craquant comme ça à s’occuper d’elle, bien qu’il soit couvert de sang cela ne faisait pas baisser le taux d’hormones de la jeune fille bien au contraire. Morbide ? Vous avez dit morbide ? Oui peut- être un peu parfois mais tout comme sa « nymphomanie », son orientation sexuelle et son plaisir pour la torture, elle était loin de s’en cacher…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 8:52

Se taper la sœur de son meilleur pote. Bonne ou mauvaise idée ? Ouai, je sais, c'est pas DU TOUT mais alors PAS DU TOUT une bonne idée... Mais bon, il faut avouer, que vous aviez pas Chikara en face de vous, à moitié nue, entrain de vous allumez. Pour le coup, c'est que la mauvaise idée commençait a devenir une idée qui s'envisage, voir un point de vue qui se respecte. Mais bon, il savait pertinemment que si cela arrivait aux oreilles de Genji... Ce dernier tenterait surement de l'émasculer avec un pic à glace ou autre joyeuseté. D'un autre côté, était-il vraiment obligé de le savoir ? Et bah non, c'était même inenvisageable. Du couuup, l'idée commençait à faire son bonhomme de chemin dans l'esprit du tireur. Tireur, plutôt bien choisit comme qualificative, dans le contexte, non ? Alors, en plein milieu de cette réflexion intense (surtout quand t'as pas dormi de la nuit !), la jeune femme en profita pour lui rouler un patin. Ouai carrément, comme ça. Plutôt sympa moi je dis ! Quoi, vous aussi vous auriez aimez être a sa place ? Et baaah dommage, c'est pas le cas !

« Considère ça comme un remerciement, ou le début d’un remerciement… à toi de voir… »

Il faillit s'étouffer. Faut dire que quand tu as la petite soeur MINEUR de ton frère d'arme qui te propose quasiment ouvertement de baiser là, presque tout de suite, dans une pharmacie que tu viens de braquer. Ça choque, ça fait bizarre même, très bizarre. Bref, il accepta le baiser, avec plaisir. Redescendant du comptoir, le garçon se mit en face d'elle, son œil se portant sur elle.

« C'est pas que cela me déplairait, mais t'a pas pensé à un petit détail embêtant ? »

Non, ce n'était pas une histoire de capote, ils étaient dans une pharmacie quand même ! (quoi que vue le calibre moyen du japonnais typé, le pauvre aurait peut-être du mal à trouver sa taille...). Calmement, il lui prit la mains, qu'il embrassa, lui disant d'un ton très doux.

« Préviens moi qu'en le medoc' fait effet. »

Et soudainement, ses lèvres se posèrent sur les siennes, alors que sa langue s'inséra à l'intérieur de sa bouche, jouant avec la langue de Chika'. Fit quelques tours, avec que ses lèvres n'attrapent sa langue, et que ses dents ne sollicite tout ses capteurs nerveux, légèrement. Terminant son baise en mordillant un peu sa lèvre du bas, le jeune homme s'écarta. Avisant la blessure, il entreprit de d'enlever le garrot improvisé, qu'il jeta un peu plus loin, au sol.

« Je commence à me rembourser... Comme ont dit, les bon comptes font les bon amis... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mar 8 Juin - 9:16

C’était quoi ce détails embêtant ? Son frère ? Si y’avait que ça c’était pas trop grave pour Chikara. A cet endroit et cette heure il n’y avait personne, alors à part si l’un deux venait à le révéler à son frère… Genji n’en saurait rien, dans ce cas pourquoi se priver d’un petit plaisir ?

Siegfried lui demanda par la suite si les médicaments faisaient effet et lui fit un baise main. Franchement ils avaient quoi tous (enfin tous est un bien grand mot) à lui faire ça ? Puis après qu’il soit descendu du comptoir et qu’il se soit mis face à elle, sans qu’elle si attende, il l’embrassa à son tour. Un baiser franchement bien, elle aimait sentir ses piercings sur la langue dans sa bouche et s’imagina l’espace d’un instant…( naaaaannnn tu penses pas à ça chut !).BREEEEF il lui ôta délicatement le garrot, la plaie avait arrêté de saigner, il allait pouvoir commencer à refermer la plaie en la cousant. Après les choses pourraient devenir plus sérieuses pensa Chikara qui n’attendait en réalité que ça… le garrot jeté à terre il prit l’aiguille et le fil puis entreprit de recoudre la plaie. Chikara ferma les yeux et serra les dents, la blessure était à vif et elle n’était pas anodine donc malgré le calmant elle ressentait quand même un peu la douleur. Qu’est ce qu’elle aurait voulut un verre de rhum pour accompagner tout ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 0:08

Douleur, sur fon de plaisir. Alor que d'une mains, il lui caressait le dos tendrement, de l'autre, il planta l'aiguile... Et tout en la recousant, il continua, sa bouche se posant sur son coups, remontant jusqu'au loebe de l'oreille, alors que le troisième point était déjà refermé. N'importe qui aurait pu avoir le haut le cœur rien qu'a penser devoir recoudre une telle plaie, lui le faisait naturellement, comme si de rien n'était. Banale ? Disons que comparativement à un macchabée achevé d'un coup de fusil à pompe, un cout de couteau, c'était rien ! Bref, il continua son manège, redescendant de plus en plus vers la plaie, léchant son épaule d'un coup de langue experte, ses piercing accentuant la pression, douce. Puis, alors qu'il s'arrêtait d'un coup, il leva la tête vers elle, un sourire amusé sur le visage.

 « voilà, c'finit... ! »

A présent, il se sentait d'humeur joueuse ! Toujours entre ses cuisses, mais tourné vers son bras, le jeune homme tournait la tête vers Chika', alors qu'il s'avançait, montant sur le comptoir, se trouvant bientôt a genoux, près de ses cuisses entrouverte. S'allongeant pratiquement sur elle, soutenant néanmoins son poids grâce à son genoux plié, il embrassa sa carotide, mordant légèrement à côté, remonta à son lobe, mordillant l'arc de cercle de son oreille, sa mains glissant sur son ventre plat. Puis, la présence disparut.

 « On va s'arrêter là, je veux pas trahir ton frère... »

Légère air désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 1:01

Les points de suture sur la plaie se faisaient doucement mais surement et pour que Chikara ressente moins la douleur le beau gosse avait trouvait l’astuce, tout en la recousant il s’amusait avec elle ou plutôt avec ses lobes d’oreilles et son cou. Il léchait son épaule sensuellement alors que la jeune fille laissait sa tête tomber en arrière, yeux clos. Ah oui là elle ne ressentait plus de la douleur mais plutôt du bien-être et… de l’excitation. Ce type faisait monter ses pulsions comme jamais et en plus de ça il en rajoutait avec ses piercings à la langue puis d’un coup il s’arrêta et la regarda.

« voilà, c'finit... ! »

Naaaan attend là y’avait un beug dans la matrice (moi geek ? Non pas vrai :X). Il allait s’arrêter là ? Sérieux ?! Parce que la libido de Chikara était montée en flèche et rien à part continuer l’amusement n’aurait pu la faire baisser. C’est qu’il avait l’air amusé par ce qu’il faisait en plus de ça ! Chikara le fixa avec un regard noir, oh non il n’avait pas intérêt à la laisser comme ça sur sa faim ! Alors que tout à coup il continua sa démarche s’allongeant presque sur elle en montant à moitié sur le comptoir. Qu’est ce qu’il pouvait être sexe ce mec pensa la jeune demoiselle. Il l’embrassa dans le cou ce qui la fit frémir puis remonta vers son oreille où il s’amusa à la mordiller. C’était tout simplement des plus excitant pour elle, Chikara sentit aussi soudainement une main sur son bas ventre puis aussi vite qu’elle était apparut elle disparut.

« On va s'arrêter là, je veux pas trahir ton frère... »

Chikara observa le jeune homme qui avait l’air désolé, s’il y avait bien une chose qu’elle n’aimait pas c’est qu’on arrête quelque chose en cours de route, surtout ça ! Elle le rattrapa alors par ses jambes et cuisses, le bloquant et s’approcha de son visage, un air de prédateur dans les yeux puis dévia vers son oreille.

« Tu crois que tu peux t’en tirer comme ça ? » lui susurra-t-elle dans celle-ci, la voix terriblement envoutante et à la fois inquiétante.

Elle glissa sa main dans le dos de Siegfried plantant légèrement ses ongles dans la peau du meilleur ami de son frère. Elle le voulait et elle l’aurait, c’est tout ce qu’il y avait à savoir. Elle le rapprocha un peu plus d’elle et entreprit de lui mordiller à son tour le lobe, puis le cartilage de son oreille gauche. Continuant ensuite par des baisers chauds dans le creux de son épaule, léchant jusqu’à l’un de ses tétons pour remonter vers sa bouche et l’embrasse avec envie et sans qu’il aperçoive, faisant tomber ce qui lui servait de vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 2:09

Je crois que là, il n'avait pas bien le choix. Mais bordel, elle était entrain d'essayer de le violer je crois ! Mais..Mais... C'était pas le contraire qui devrait se passer ? Au lieu de rechigner a déshabiller un telle canon, Sieg' devrait s'être déjà occupé de la déshabiller ? Deux jambes s'accrochèrent à son bassin, et Lucky shoot sut que les ennuies venaient de débuter... C'est vrais quoi, il allait devoir le faire... (comme si c'était une obligation, arrête de faire ta baltringue ! On sait pertinemment tout les deux que t'en meurt d'envie ! Prends tes couilles merde !)... Pas faux, et alors que le visage de la jeune fille s'approcha du siens, presque accolé a son oreille, elle lui susurra quelques mots...

« Tu crois que tu peux t’en tirer comme ça ? »

Mais quelle mots ! N'importe qui sur le campus auraient presque tués pour coucher avec la gamme Seduce, et lui, il était entrain de faire le ronchon, de rechigner de s'occuper de son corps si attirant ? Nan, c'était pas sérieux là ! Tu me fais mentir sur ta libido, saleté de tireur ! è_é. Les ongles de la jeune fille se planta dans son dos, remontant doucement, tandis qu'elle mordille son coup... Ah non, c'était le prendre en traître là ! Sieg' ne savait pas résister à une femme effectuant ce combo oreille lobe... Et son téton, mais non, pas ça...Alors qu'il commençait doucement à grossir, son pantalon tomba au sol... Il ne pouvait plus se retenir, alors que soulevant une mèche de cheveux tombée devant ses yeux, il dit, d'un calme olympien.

« T'a gagnée, c'est bon... »

Alor brusquement, il se colla à elle, la faisait légèrement basculer sous le « choc »... Il attrapa sa carotide, alors qu'une de ses mains déballait le seins droit de la jeune femme, commençant a le malaxer en petit cercle... La soulevant du sol, le frère d'arme de Genji (qu'il aille au diable en cet instant !), la fit s'accrocher à sa taille alors qu'il lui ôtait le sweat, la faisant se retrouver nue contre son slibard tendu, le bout de son appareil génital frottant contre son bouton de rose à travers le tissus... Griffant le bas de on dos dans le sens vertical, il la fit s'allonger sur une vitrine plus basse, alors que de son oreille, sa langue glissa sur ses seins, parvenant au nombril, puis, jusqu'à' son sexe, qu'il commença à lécher consciencieusement. Il ne fallait pas réveiller la bête endormie.. D'autant que le monstre était occidental... Et maculé de sang, qu'il n'avait pas pris temps d'essuyer avant leur petite affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 3:14

On aurait pu se demander comment la jolie albinos faisait, à chaque fois elle obtenait ce qu’elle voulait et cette phrase « T'a gagnée, c'est bon... » Était la phrase qu’elle aimait entendre par-dessus tout que se soit une nana ou un mec qui la prononce. Elle aimait gagner, faire en sorte que son ou sa partenaire s’abandonne, déclare forfait en cédant à l’envie. L’envie… Le pêché qu’elle savait le plus manier même si ce n’était pas celui qu’elle préférait, son préféré hé bien je crois qu’il n’y avait pas besoin de le citer (ou sinon c’est que vous êtes un peu con sur les bords)

Quoi qu’il en soit le meilleur ami semblait avoir pris enfin les choses en main (c’est le cas de le dire d’ailleurs). Tout en la faisant basculer en arrière il attrapa son cou avec ses lèvres qu’il mordilla et commença à malaxer les seins de la jeune mineur (Hééééé ouais c’est du détournement que tu fais xD. T’es content hein ?! Mdr). Il la fit ensuit s’accrocher à sa taille, elle était nue et lui en caleçon. Chikara pouvait déjà sentir son pénis en érection, soit- disant que le jeune ne voulait pas… tout montrait le contraire…. Tout en la portant pour l’amener sur une vitrine un peu plus basse il s’amusa à lui griffer le dos. Chikara ferma les yeux, elle aimait cette sensation. Il l’allongea sur celle- ci et entreprit donc de jouer avec sa langue sur son corps, parcourant ses seins, son ventre, son nombril et pour finir se stoppa au niveau de l’appareil génital de la jeune fille qui eut un frisson, elle posa alors ses mains dans sa chevelure, lui caressant tendrement pendant qu’il s’affairait à la lécher avec attention. De petits bruits sortaient de la bouche entrouverte de Chikara qui se mordait la lèvre inférieure de désir et de plaisir. Au bout de plusieurs minutes elle se crispa, c’est qu’il était doué le pro de la gâchette ! Elle agrippa un peu plus fort ses cheveux au même moment où un cri de plaisir sortit du fond de son être, elle se cambra brusquement puis par un retournement de situation le ramena vers elle déposant un baiser sur ses lèvres et le retourna pour se retrouver à califourchon sur lui, lui déposa un autre baiser sur le torse cette fois-ci avant de descendre plus vers son anatomie qu’elle mit en bouche délicatement pour la faire jouer avec son piercing à la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 5:37

La jeune fille se cabre, courbe, sous les coup de langue. Stimulation des points érogènes, elle agrippe ses cheveux, délicatement, les caressant, alors que son membre agile, percé par deux fois, fais son office. Elle ne tarde pas à venir, et dans un roulé boulé, se place a califourchon sur lui, déposant un baiser sur son torse maculé de sang. Avant de descendre plus bas, vers la zone la plus tendue actuellement chez le jeune homme. La prenant en bouche, elle se met à le sucer, alors qu'une main, cette fois-ci celle de Sieg', ne vienne caresser les cheveux de la demoiselle, appuyant parfois pour accentuer son plaisir, et nécessiter un effort supplémentaire de la belle... Elle était doué, sa langue, elle aussi peçée, avait un coup dévastateur sur l'anatomie (qui rappelons le, était plutôt épaisse et longue, au vue de ses origines) du tireur. Il l'arrêta, alors qu'il ne se relève en sollicitant ses abdominaux.

 « On va passer aux choses serieuse »

Sortant un preservatif de sa poche arrière, il apposa la mains de la jeune fille contre un mur, enfilant d'une mains la protection plastifiée, et commença à pénétrer la jeune femme, mais de quelques centimètres à peine... Ses mains retenant toujours les fines quenottes de Chika'... Il déposa quelques baisers rapide sur sa nuque, alors qu'il ne s'enfonce puissamment et pronfondement en elle, de toute son envergure.

Un va et viens rapide, alors que de suite, il change la cadence, plus lente, pour ré accélérer, puis ralentir, et ainsi de suite...Retenant continuellement les mains de la jeune Serisawa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Mer 9 Juin - 22:44

http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/fckm3

« On va passer aux choses sérieuses »

Hé bah au moins c’était clair. Siegfried la releva et la plaqua contre un mur. Tandis que d’une main il bloquait la main de la jeune fille de l’autre, non sans expérience, il enfilait la protection en latex pour ensuite commencer à la pénétrer. Il l’embrassa puis son appareil génital vint s’enfoncer puissamment dans celui de l’albinos qui griffa le dos de celui-ci. Alors que, tout en retenant les mains de la jeune fille, le meilleur ami de son frère faisait de longs va et vient, Chikara donnait, elle aussi, plusieurs coup de bassins énergiquement, en embrassant le jeune homme. Allant de sa bouche à son cou pour le mordre de désir.

Au fur et à mesure que la pénétration continuait Chikara poussait des râles de bien être intense. Puis elle fit en sorte que Siegfried se retire d’elle, attrapant ses mains pour le faire basculer doucement sur le sol de la pharmacie, se retrouvant à califourchon sur lui pour prendre les choses en main. Elle posa ses doigts délicatement sur son torse, se tenant droite, ayant l’avantage c’est elle qui menait la danse à présent. Elle s’amusait à varier la rapidité et la profondeur de la pénétration tout en regardant le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Ven 11 Juin - 6:15

Râles intenses, accompagné du souffle lourd de Sieg', qui s'accélérait au fur et à mesure que son sexe n'entrait et ne sortait du corps de la jeune femme. Le plaisir, auquel il n'avait plus gouter depuis longtemps, était intense. Mais sachant comment faire durer la chose, pour accentuer encore son plaisir ainsi que celui de la jeune fille, le tireur, alterner les rythmes, la rapidité, la profondeur. s'abandonnant totalement a cet instant, le jeune homme ne pensait plus aux assassins, au lieu étrange dans lequel il faisait l'amour, et surtout, l'identité du frère de la demoiselle qu'il harponnait.
Au bout d'un moment, celle-ci le fit basculer, alors que, se retrouvant couché, elle ne le chevauchait... Il aimait cela, au moins, c'était plus à lui de bosser ! Elle y allait de son bon plaisir, qui était aussi le sien (bah wai, c'est qu'elle était douée la petite !), alors qu'instinctivement , ses propres hanches ne se soulève a chaque descente de celle de chika, afin que son engin n'entre encore plus profondément dans son sexe.

 « Pas mal, pour une gamine... Mais est-ce que tu tiendra la rythme ?? »

Petit rire amusé puis un sourire, alors que forçant sur se abdos, il ne se relève, toujours en chika, qui enserra ses hanches, avant qu'il ne la plaque sur le mur, accélérant grandement sa vitesse de pénétration... et surtout, sa profondeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikara Serizawa

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Sam 12 Juin - 3:15

Il semblait aimer apparemment le borgne à l’œil bleu, lorsque Chikara s’enfonçait sur lui il soulevait son bassin ce qui procurait encore plus de plaisir à la jeune demoiselle et lui arrachait des cris de plaisir intense.

« Pas mal, pour une gamine... Mais est-ce que tu tiendra la rythme ?? » Dit-il avec un petit rire amusé et tout en la souleva grâce à ses abdos que la fille vit se dessiner un peu plus sous l’effort alors qu’il était en train de se relever.

« Gamine ? T’as vu ça où toi ? Bien sûr que je tiendrais le rythme ! Et on n’a pas tant de différence mon chou » Rétorqua-t-elle en rigolant et donnant un grand coup de hanche pour une pénétration plus que profonde avant de finir contre un mur pour continuer leurs ébats.

Il faut dire que Siegried s’y prenait vraiment bien et tandis qu’il accélérait la vitesse et la profondeur l’albinos lui griffa le dos de ses ongles en laissant s’échapper un long râle de plaisir (et un orgasme de plus uuuuuuun). De tout ceux avec qui elle avait eut des rapports sexuels c’était peut-être l’un des plus doué d’ailleurs. En même temps se taper un intello de spydjark puceau et qui connaissait rien au sexe, c’était normal mais bon quand on s’attaquait à un 4 ème année de Gamme Seduce fallait quand même se poser la question… Mais bon elle n’en avait guère l’envie pour l’instant, préférant de loin se consacrer à sa partie de jambe en l’air.Leur corps étaient à présent mouillé par la sueur et chaud comme de la braise, leur souffle sonnaient à l’unisson et on pouvait presque se demander s’il ne faisait pas un concours pour savoir lequel des deux abandonneraient le plus vite. Quant à la pauvre pharmacie où il se trouvait, on aurait pu se demander si un ouragan ne s’était pas inviter, tout ce qui était en rayon était par terre, il y avait du sang sur le sol, des compresses. Enfin le propriétaire aurait une belle surprise le lendemain enfin il faudrait plus dire tout à l’heure parce qu’entre le moment où ils avaient commencé et maintenant il de devait bien s’être écoulé 4 bonnes heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   Sam 12 Juin - 8:43

« Gamine ? T’as vu ça où toi ? Bien sûr que je tiendrais le rythme ! Et on n’a pas tant de différence mon chou »

 « On verra ça »

Appuya-t-il d'un grand coup de hanche, tout en la soulevant. La chaleur montait en eux, alors qu'ils essayaient mutuellement de faire craquer l'autre avant eux même. Un autre coup de hanche plus appuyé lorsqu'elle finit contre le mur, alors qu'il la porte à moitié, et que son sexe s'insère en elle de plus en plus fort, tandis que le jeune homme change de technique, effectuant, en même temps, une sorte de déhanché, qui se résultait, visuellement, par l'impression qu'ils dansaient. Ainsi, son pénis, faisait d'aller retour tout en effectuant des « tours » du propriétaire (en quelques sortes), alors, que dans un râle, chika n'explose en un autre orgasme.

Sieg,dont les bras fatigué, déposa la miss assise sur un comptoirs, tout en continuant son « pilonnage » en règle, restant de plus en plus longtemps au fond de son vagin. C'est qu'il commençait à fatigué à s'agiter. S'asseyant, il fit pivoter Chika, qui se retrouvât dos à lui, alors qu'il ne lui dit, essoufflé.

 « Au travail, prolétaire ! »

Avant de rire, donnant un petit coup de hanche pour appuyer ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du Sang Dans L'eau. [XXX Chika:Part en couille le pipic]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Sebastian Lacrymosa
» [Sugg d'extension] Skardheim
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man'zen School : l'antre des délinquants :: Man'Zen Outside :: Pleasure's district :: Les sources-
Sauter vers: